Enfin le Pont rend à la ville la mémoire de ses chantiers et lui confère une nouvelle dimension touristique

2 ans de travaux

Ouvriers
Il aura fallu 2 ans de travaux et 8 entreprises pour venir à bout de la rénovation du Pont. Gilbert Plumet, maître d’œuvre et mandataire du chantier : « C’est un chantier qui a eu beaucoup de difficultés car ce n’est pas un ouvrage classique. Nous avons dû faire face à des soucis au niveau du sol, des intempéries, et nous avons pris du retard ». Séduit par ce pont et par sa construction, il ajoute : «Sa construction est une belle réalisation : elle supportait un train qui lui-même supportait de l’acier. C’est un système extraordinaire ».
Même avis de la part de Bernard Fournié-Eche, l’architecte des Bâtiments de France qui veille sur lui : « Je l’ai toujours trouvé intéressant, de par son intérêt historique, mais aussi esthétique ». Le pont étant inscrit à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, tout ce qui concerne sa rénovation doit se faire avec son accord. « Un projet volontairement simple et épuré pour ne pas dénaturer l’esthétique de la structure métallique, une conception unique ». Le pont a été entièrement rénové et stabilisé en position verticale pour le rendre accessible au public, les structures du quai ont été renforcées et le site sécurisé.
C’est la Préfecture du Var, dans son arrêté du 2 mai 1913, qui a imposé les caractéristiques techniques pour la construction du pont.






Plan Original

Plan original du Pont

Nature des travaux

8 entreprises ont travaillé à la rénovation du Pont. Vu les difficultés à superposer les tâches, une à deux entreprises ont pu travailler simultanément.
- Confortement des quais : fonçage des palplanches et couronnement du quai en pierre
- Reprise des fondations :
mise en oeuvre des micropieux :
l fondations du pont : 24 micropieux battus jusqu’à 16 m de profondeur (seulement 17 micropieux mis en oeuvre avant l’intervention de la CCIV).
lfondations de la cage d’ascenseur : 4 micropieux
lfondations des escaliers : 6 micropieux

  • Intervention de la CCIV sur le quai du 19 mars 62
  • Achèvement des fondations
  • Modification de la structure métallique
  • Echafaudage et coconage
  • Décapage
  • Mise en peinture (couleur : gris)
  • Mise en place des escaliers
  • Menuiserie et miroiterie
  • Mise en place de l’ascenseur
  • Electricité, climatisation, chauffage, plomberie
  • Mise en lumière du pont

Budget de rénovation

Coût total : 3,6 millions d’euros. L’investissement le plus important incombe à la Ville avec 2 735 000 euros. Suivent plusieurs partenaires institutionnels.

Etat : 110 000 euros
Conseil Général du Var : 658 000 euros
Toulon Provence Méditerranée (Communauté d’agglomération) : 97 600 euros
Ville de La Seyne : 2 735 000 euros
Total : 3 600 000 euros